Logement : des réalisations pour mieux répondre aux demandes

Morsang dispose de peu de terrains disponibles. Mais de petites opérations immobilières sont possibles et la municipalité conduit plusieurs projets pour mieux répondre à la très forte demande de logements




Résidence du Progrès. Le projet de démolition/ reconstruction, acté en 2011 prend forme. Les premières réalisations sont d’ailleurs en cours, rue P.- Éluard et rue Paillard.
Fin mai 2014, une nouvelle étape s’est amorcée avec la présentation du pré-projet de reconstruction. Résidents et riverains étaient conviés à rencontrer l’urbaniste du bailleur I3F pour discuter des premières pistes de travail.
Deux hypothèses étaient présentées, les deux mêlant logements collectifs (trois niveaux + combles), des maisons de ville et des logements « superposés » (un en rez-de-jardin, l’autre à l’étage avec balcon).
Dans la seconde, l’urbaniste imagine plus de jeux, et prévoit devant les pavillons de la rue R.- Salengro, des logement superposés (avec un éventuel cabinet médical) qui s’intégreraient mieux dans l’existant. Cette seconde hypothèse a davantage retenu l’attention des résidents

Suite logique du projet de démolition / reconstruction du Progrès, deux petits programmes de logements, rue Paul-Éluard et rue Paillard sont destinés à accueillir les locataires de cette résidence. Le choix des projets architecturaux est revenu à des jurys auxquels participaient les locataires et des habitants des quartiers concernés.

Côté Éluard, ce sont 75 logements qui sont réalisés sur les terrains de l’ancien lycée Ampère, entre le parc Picasso et le collège Jean-Zay, à côté de la nouvelle cuisine centrale et des futurs Ateliers municipaux.
Dans un quartier à dominante pavillonnaire et marqué par la présence de boisements protégés, le projet se doit d’être particulièrement exigeant en matière d’intégration paysagère. Le choix de 6 petits bâtiments « plots », tous différents par leur façade et la disposition des toits et les larges espaces non bâtis participent à cet objectif. Les logements seront aux normes de confort et de consommation d’énergie les plus récentes
Parmi les premières améliorations apportées : la limite séparative avec la propriété voisine sera matérialisée par un mur végétalisé, les bâtiments seront implantés à 8,50 m. Les containeurs à ordures seront enterrés, permettant d’éviter les mauvaises odeurs. La sente piétonne entre la rue PaulÉluard et la sente Jean-Zay sera réservée aux locataires. Les jardins partagés seront implantés au Nord- Est de la parcelle, derrière les box de la propriété voisine.
Plus difficile à résoudre, la question du stationnement. Les 75 places de parking aménagées en sous-sols seront payantes. Une situation courante dans le parc HLM et conforme à la Loi, mais qui met le Maire en colère. Le risque étant que beaucoup de locataires n’en louent pas et que le stationnement se reporte sur la voie publique. L’accès unique prévu côté rue Paul-Éluard – là où se situait l’entrée de l’ancien lycée – inquiètent également les riverains qui y voient une source de circulation excessive. Mais comment faire autrement tout en respectant les impératifs de sécurité aux abords du collège ? La question doit encore être travaillée.

Côté Vieux-Bourg, c’est sur un terrain situé entre les rues Paillard et de la Ferme, que le second projet de 35 logements sera réalisé. 15 seront adaptés aux personnes âgées, soit en rez-de-chaussée, soit en étage avec ascenseurs. Une salle commune leur permettra de se retrouver. Sur les 20 autres logements, 10 seront destinées au relogement des locataires du Progrès et 10 affectés au contingent Action logement (ex 1% employeurs). La résidence sera fermée avec un accès piétons sur chacune des deux rues. 35 places de parking seront créées en sous-sol, auxquelles on accèdera par la rue de la Ferme.
La construction existante sera conservée et réhabilitée. Elle abritera 6 logements gérés par l’association SNL. Le boisement, en front de rue Paillard, sera conservé ou reconstitué.
Les progammes Eluard et Paillard devraient être livrés fin 2015.

Au 69 rue Jean-Raynal, juste en face de la mairie, 26 logements seront livrés à leurs occupants à l’automne 2014. Construits par la société Efidis, ils se répartissent en 20 logements collectifs (du T2 au T5) et 6 maisons de ville dont 4 avec jardins privatifs. Une bonne nouvelle pour les nombreux demandeurs qui attendent, souvent depuis plusieurs années, un logement social conforme à leurs besoins. Les nouveaux locataires des allées Angela-Cabeza et Olympe-de-Gouge, puisque c’est ainsi que le Conseil municipal les a nommées, auront en plus la chance d’entrer dans des logements conçus et réalisés selon des critères exigeants de qualité architecturale et environnementale : basse consommation énergétique grâce à l’isolation des façades et l’utilisation de panneaux solaires, maitrise des eaux pluviales grâce à des terrasses végétalisées… le stationnement s’effectuera en sous-sol.

A l’angle des rues Jean-Raynal et de Montlhéry, l’association Solidarité Nouvelle pour le Logement (SNL) a réhabilité une bâtisse fermée depuis des années pour aménager trois logements "passerelle" destinés à des familles en grande difficulté.

Mise à jour : juin 2014



« mars »
L M M J V S D
27 28 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 1 2


Mairie de Morsang :
Square Alexandre-Christophe
BP 4 - 91390 Morsang-sur-Orge

Tel. : 01 69 25 39 00
Fax : 01 60 16 99 98

Horaires :

Lundi, mardi et vendredi :
8 h 30 - 12 h 00 / 13 h 30 - 18 h 00

Jeudi :
8 h 30 - 12 h 00 / 13 h 30 - 19 h 00 (sauf Etat civil : 18 h 45)

Mercredi et samedi :
8 h 30 - 12 h 00 (sauf Etat civil : 11 h 45)